LUCIE LANZINI


www.lucie-lanzini.com





Exhibitions


The arrow of time 2017




The arrow of time, deuxième exposition personnelle de Lucie Lanzini à la galerie Jozsa (Bruxelles) ouvre une réflexion sur l’espace domestique et ses composantes architecturées, sur ce qui tient et ce qui fait tenir. Amalgame, installation in situ et point de départ de ce nouveau corpus d’oeuvre, présente depuis la vitrine donnant sur la rue Saint Georges, se compose d’un ensemble d’éléments aussi bien architecturaux qu’ornementaux dont la réalisation et le réalisme nous intrigue autant que leur potentiel devenir ruine. Chaque morceau, formes hybrides en suspension, que l’on imagine comme stoppés dans leur chute, se figent en de nouveaux éléments structurels entre les murs de la galerie, contraignant physiquement le déplacement du visiteur dans l’installation et jouant sur la perception et le désir de chacun de mettre son propre corps en tension avec les formes en présence.

A travers ces fragments d’espace de vie, que l’on retrouve également dans Effigie, bloc mural massif duquel émerge un motif décoratif comme revenu à la vie ou encore Trophée, que l’on imagine être un reste de cheminée dont le linteau, la tablette et un jambage aurait été sauvegardé, Lucie Lanzini évoque son rapport aux souvenirs et à l’absence qu’elle tente de figer à travers la technique du moulage, pour mieux les garder en mémoire. Férue de jeu de matière, l’artiste associe différentes techniques de sculpture pour créer les décalages et oppositions qui rythment son travail et constitue son terrain de jeu. The arrow of time en est la dernière occurrence, associant savoir-faire et matières déjà éprouvés au sein de sa pratique à l’art de la verrerie pour créer de délicates flèches translucides qui transpercent de façon aussi brutale que délicate les motifs ainsi fixés - pour l’éternité?

Nicolas de Ribou







Captives MAAC 2016



Crédit photographique : Antoine Vanoverschelde



Dread and Relief



Crédit photographique : Antoine Vanoverschelde






ArtBrussels14







EVASIVE MOVEMENTS OF A PURSUED ANIMAL with Antoine Vanoverschelde









Works


Subterfuges
La question de la mimésis est au cœur du travail de Lucie Lanzini. Non pas au sens où l’entendait Platon, comme une imitation servile du réel cherchant à faire illusion, mais bien plutôt comme une façon d’exprimer une réalité cachée derrière la surface des choses. Pour comprendre ce mécanisme, il faut s’en référer à la méthode de production des œuvres de l’artiste. Celle-ci procède souvent par moulage, ce qui implique une démultiplication d’un modèle préexistant. Suivant la tradition de la sculpture classique, l’artiste révèle le sujet représenté par un jeu de vide et de plein. L’intérêt que présentent à ses yeux la taxidermie et l’usage qu’elle en fait n’est d’ailleurs pas anodin. Il s’agit de sauvegarder l’empreinte d’un animal qui fut jadis vivant en l’immortalisant dans une autre matière, comme une seconde peau. C’est ce moment de basculement de l’animé vers l’inanimé que cherche à figer Lucie Lanzini dans son travail, qu’il soit sculptural ou autre. S’il est parfois question de tromperie, comme dans la vidéo intitulée Leurres, réalisée lors d’une résidence à Saint-Jean-Port-Joli au Québec, celle-ci est immédiatement contrebalancée par un aspect documentaire qui nous procure des indices sur la nature de ce qui est présenté, en l’occurrence des appâts employés par des chasseurs pour attirer les oies sauvages. Par la mise à jour de ces subterfuges, Lucie Lanzini nous dévoile la partie secrète du visible, tout en entretenant une part de curiosité et de mystère.
Septembre Tiberghien, critique d’art, Bruxelles, novembre 2014








Biography


LUCIE LANZINI (1986, Belfort,France)

Lives and works in Brussels, Belgium

2009 DNSEP - Ecole Nationale des Beaux arts, Lyon, France


PERSONAL EXHIBITIONS

2017
2016
2014
2013
2011
2009

GROUP SHOWS

2017
2016
2015
2014
2013
2011
2010
2009

SELECTED AWARDS AND RESIDENCIES

2016 Lauréate bourse COCOF
2016 Résidence à la MAAC à Bruxelles de Janvier à Juillet
2011 Résidence EstNordEst à Saint-Jean Port Joli, Québec
2010 Lauréate du prix Art’contest
2008 Bourse d’échange de Janvier à Mai à Vancouver au Canada à Emily Carr Institute of Art and Design


Press


2014 Article dans L’Art Même deuxième trimestre 2014, par Laurence Pen
Coloring book, Art Brussels 2014 for la fondation Mimi
2011 Catalogue exposition Echos, texte de Loïc Le Gall
2008 Participation au numéro 9 de la revue d’art contemporain Livraison «Faire comme si tout allait bien» réalisée et éditée par le collectif
Rhinocéros en collaboration avec SKOL le centre des arts de Montréal


Texts



News