No place like home








Exhibitions


No place like home

« Une maison est une machine à habiter » ; telle est la vision de Corbusier sur l’habitat. À cette conception essentiellement fonctionnelle de la maison s’opposent les considérations symboliques du foyer. En effet, selon les propos d’Hölderlin repris par Heidegger, « l’homme habite en poète ». Dans cette exposition autour du titre No place like home, c’est l’ambiguïté développée par le philosophe Thibaud Zuppinger qui définit ‘l’habiter’ et qui rassemble les diverses créations artistiques.
L’exposition rend compte de la complexité du lieu domestique par la présentation de travaux figurant la maison dans son état de déliquescence. L’acte d’habiter est une activité quotidienne qui impute sur la conception de l’homme, mais l’humain peut également s’imposer à la pratique. L’accord sublime entre l’humanisme et l’urbanisme est donc une utopie, un rêve chimérique qu’immortalise la tension intrinsèque des œuvres. Comme l’installation hybride Culbute figure le contraste étatique et temporel de la mutation de l’objet, la polarité récurrente fixe le caractère dynamique et bousculant que peut avoir la maison. C’est à la croisée entre la fonctionnalité et le symbolisme du foyer que nait l’intérêt pour la maison comme lieu singulier et atypique.
Diego Mitrugne